L’asthme et le sport

L'asthme et le sport La Testeuse

Il s’agit d’un billet commandité que j’ai écrit pour le compte d’ une importante société canadienne spécialisée dans la recherche pharmaceutique. Toutes les opinions qui y sont exprimées sont les miennes.

J’ai été diagnostiquée avec cette maladie chronique à l’âge adulte. Mais est-ce que ça m’a empêché de bouger lorsque j’étais jeune ? Non. Donc est-ce que l’asthme et le sport sont compatibles? Oui. Mais…

LES DÉCLENCHEURS

Il est vrai que les crises sont souvent déclenchées par les allergènes et la pollution atmosphérique. Des infections, certains médicaments et l’anxiété peuvent également accentuer les crises d’asthme. Mais saviez-vous qu’elles peuvent aussi être provoquées par la pratique d’un sport ou d’une activité physique ? L’asthme d’effort peut même survenir jusqu’à 5 à 10 minutes après l’arrêt de l’effort pendant la période de récupération.

Dans mon cas, les crises surviennent surtout en période d’allergies saisonnières ou lorsque je suis enrhumée. Et mes rhumes ne sont jamais simples. Oh no! J’ai toujours des complications et des symptômes qui perdurent plusieurs semaines durant. L’homme me surnomme affectueusement sa « vieille fumeuse ». Super cute quand on sait je n’ai jamais fumé de ma vie! 😛

Mais l’asthme est une maladie fréquente qui ne doit pas freiner la pratique d’une activité physique ou d’un sport et voici pourquoi.

L’ASTHME ET LE SPORT

La pratique d’un sport surtout en milieu froid et sec peut provoquer une hyperventilation, donc une crise d’asthme. Mais un cercle vicieux se dessine souvent chez les personnes atteintes. Les asthmatiques peuvent sentir qu’ils manquent de souffle en pratiquant un sport et cesser la pratique de cette activité considérée « trop difficile ». Mais l’exercice pratiqué sur une base régulière, même s’il ne guérit pas l’asthme, améliore la forme physique et la capacité cardiovasculaire. Les asthmatiques ont donc tous avantage à continuer de pratiquer un sport. Il suffit de respecter ses limites, de reconnaître ses « déclencheurs » de crise et de suivre ces bonnes pratiques.

QUELQUES CONSEILS

L'asthme et le sport La Testeuse

  1. S’assurer que l’asthme est contrôlé.
  2. Toujours avoir son inhalateur avec soi.
  3. Prendre la médication sur une base régulière et avant l’entrainement, si nécessaire. Ne pas attendre d’être à bout de souffle !
  4. S’échauffer au moins 10 minutes avant de commencer l’activité et commencer lentement et progressivement l’effort.
  5. Connaître ses limites et savoir s’arrêter si les symptômes persistent.
  6. Toujours adapter son sport à son état respiratoire.
  7. S’abstenir de courir à l’extérieur par temps froid et sec, trop chaud ou trop humide !
  8. Attention aux pics de pollution atmosphérique.
  9. Demander l’avis de votre médecin avant d’entreprendre une nouvelle activité physique.

Il est aussi possible que ces symptômes soient causés par d’autres facteurs tels que les allergies, la qualité de l’air ou une situation qui vous angoisse. C’est pourquoi il est recommandé de consulter votre médecin si vous présentez ces symptômes ou si vous croyez être atteint d’asthme. Visitez le site AshtmaTest.ca et faites le test dès aujourd’hui.

 

Visitez le Site

Commentaires

commente

Suivez-moi