Changement de carburant (ou ma transition vers le thé)

transition du café au thé La Testeuse

Le café était mon meilleur compagnon depuis déjà trop longtemps, et comme toute personne soucieuse de sa santé, je cherchais à me défaire de cette mauvaise habitude. On a beau apprécier le goût, on SAIT que ce n’est pas bon à long terme.

Ma transition transition vers le thé

Un beau midi, au retour du lunch, une gentille collègue (Allo Sara!) m’a rapporté un thé. Sans le savoir, elle venait de m’ouvrir la porte d’un vaste monde dont je ne soupçonnais aucunement l’existence. Il faut comprendre que ma connaissance du thé se limitait aux sachets Salada qu’on gardait à la maison en prévision de la visite de cet unique oncle qui ne buvait pas de café. Inutile de dire que la marche était haute entre ÇA et l’éventail de variétés et parfums disponibles. Quel émerveillement! Pour la première fois, on m’offrait non seulement une alternative à mon breuvage de prédilection, mais une alternative délicieuse, accessible, et santé!

Quelques visites en maisons de thé, et quelques clics ont achevé de me charmer. J’y ai appris que le thé est non seulement la deuxième boisson la plus bue au monde, après l’eau, mais que les familles d’antioxydants divers qu’il contient avaient fait leurs preuves depuis des millénaires en matière de santé cardiovasculaire, de maladies dégénératives liées au vieillissement des cellules, sur la vision et même la vessie, grâce à son effet diurétique.

Les variétés de thés

transition vers le thé La Testeuse

Il y aurait beaucoup à dire sur les origines et légendes du thé et ses variétés, mais essentiellement, on obtient les divers thés selon les processus de transformation des feuilles.  L’étape de la cueillette, le degré de fermentation et l’oxydation des feuilles créeront les divers thés, le thé noir étant le plus transformé. C’est le seul dont les feuilles sont oxydées, faisant de lui le thé ayant probablement le plus haut taux de théine (la caféine du thé), avec le thé vert.

Contrairement au thé noir, le thé blanc est le moins transformé. Ses bourgeons sont cueillis très tôt, ce qui le rend très délicat, mais aussi plus dispendieux.

Le très populaire thé vert est le plus ancien et le plus bu, notamment à cause de sa teneur en antioxydants et polyphénols de toutes sortes, qui est nettement supérieure aux autres thés. Le thé oolong, dont les feuilles ne subissent qu’une fermentation partielle, se situe à mi-chemin entre le thé noir et le vert.

Il y a aussi les tisanes et infusions, dont le rooibos. Cet arbuste ne pousse qu’en Afrique du Sud et on le surnomme le thé rouge, à cause de la couleur de ses infusions. Il ne fait pas partie de la famille des thés, puisqu’il ne contient aucune théine, mais ses infusions légendaires en possèdent toutes les mêmes vertus.

Les différents parfums

Les différents parfums de thés sont obtenus grâce à de savants mélanges d’épices, comme pour le Chai, ou encore à partir de mélanges de plusieurs autres thés, par exemple le classique English Breakfast. Parfois aussi, les feuilles de thé sont infusées avec des huiles essentielles aromatiques et/ou mélangées à des fleurs séchées, c’est notamment le cas du Earl Grey. Ils ont chacun leurs particularités, donc chacun leurs adeptes. Il est facile de se procurer de petites quantités de feuilles de thé en vrac, pour expérimenter et découvrir notre profil de buveur de thé, ou encore, de faire des échanges avec d’autres passionnés. Les feuilles en vrac sont d’ailleurs de meilleures qualités que les sachets, ceux-ci étant souvent composés de feuilles brisées, réduisant considérablement le goût et les bienfaits. En y portant attention, la différence se goûte, mais il est tout de même préférable de le boire en sachets que pas du tout.

Mais qu’en est-il de la théine?

Même si certains thés contiennent de la théine, il faut savoir que c’est en moyenne trois fois moins qu’un café, et puisqu’elle est absorbée par l’organisme différemment, elle est moins néfaste. Il est aussi possible d’éliminer jusqu’à 80% de la théine et l’amertume en infusant rapidement avec la méthode de rinçage (20-30 secondes d’infusion, on retire, on infuse normalement).

Les fabricants indiquent généralement les quantités et temps d’infusion requis pour chaque thé, il est recommandé de suivre la  »recette », mais la technique essais-erreurs a été privilégiée chez moi. Il faut simplement garder en tête que plus on infuse un thé longtemps, plus il libère ses bienfaits, mais plus il sera également amer, et moins agréable en bouche. Il s’agit simplement de trouver VOTRE combinaison gagnante.

Ma nouvelle routine matinale

Je mentirais si je disais que je ne bois maintenant aucun café, mais la quantité a diminuée de plus que la moitié, et j’en ai ressenti les bienfaits rapidement. Je suis plus alerte, concentrée et moins stressée. Moins de caféine c’est aussi une peau améliorée, car on est plus hydraté. Mais il y a aussi les changements qu’on ne peut voir, comme la pression artérielle plus basse. C’est donc un virage qui a été bénéfique à plusieurs niveaux. Et vous, quel est votre thé préféré?

Bonne dégustation!

 

 

 

Commentaires

commente

Suivez-moi